Notre adresse

7, place Félix Baret
(Préfecture)
13006 Marseille

Tel: 04 91 54 44 99
Mob: 06 86 86 44 99
Fax: 04 91 54 41 61

Lundi - Vendredi
9h00 - 18h00
Samedi
9h00 - 12h00

contact@ophtalmo-centre.fr

Plan d'accès

ISO9001

OdySight, une app mobile pour mieux suivre les maladies de la vue

La start-up parisienne Tilak Healthcare a présenté, mardi matin OdySight, le premier jeu vidéo sur mobile pour établir le diagnostic et le suivi thérapeutique de patients atteints de maculopathies chroniques notamment la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) ou l’oedème maculaire diabétique.

 

Essai clinique et commercialisation en 2018

Conçu par des médecins et des spécialistes du divertissement digital, OdySight sera soumis à partir de janvier à un essai clinique auprès d’un groupe de soixante patients traités au centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts (Paris). L’objectif de cette campagne est de valider cette application considérée comme un dispositif médical et cela en vue d’une commercialisation sur les principaux marchés européens et nord-américains à partir du troisième trimestre 2018, précise en substance Edouard Gasser, directeur général de Tilak.

 

Téléchargeable sur Google Play ou dans l’App Store, le jeu sera prescrit par l’ophtalmologiste afin qu’il puisse surveiller à distance l’évolution de ces maladies et ainsi optimiser le suivi tout comme la prise en charge thérapeutique du patient.

 

Des puzzles et des tests médicaux

“L’application va d’abord mesurer l’acuité visuelle de l’utilisateur pour pouvoir calibrer le niveau de difficulté. Ensuite le patient doit faire des puzzles dont la difficulté va croissante avec parallèlement une évolution des modes de jeu et des puzzles à résoudre avec, par exemple, un nombre de coups ou un temps limité”, détaille Edouard Gasser.

 

Au cours du jeu, et à une fréquence décidée par le praticien, le patient est aussi amené à réaliser des tests monoculaires permettant d’évaluer l’acuité visuelle de près, la sensibilité aux contrastes et la présence et l’évolution de scotomes ou de métamorphopsies (la déformation des images). “Le praticien peut suivre en temps réel, via un tableau de bord en ligne, l’évolution des paramètres visuels et il est alerté si un changement est avéré”, complète Edouard Gasser.

 

1,5 million de Français concernés

La fiabilité des tests médicaux est assurée grâce à des algorithmes mesurant la distance du visage par rapport à l’écran et détectant la luminosité ambiante. Ces solutions utilisent la caméra du smartphone.

 

Dans un premier temps OdySight devrait être disponible moyennant un abonnement mensuel de 8,99 euros. “Nous allons aussi faire une étude clinique post-market pour montrer les enjeux socio-économiques et pouvoir à terme envisager un remboursement par l’assurance-maladie”, indique cependant Edouard Gasser. En France, plus de 1,5 million de personnes sont atteintes par une forme plus ou moins sévère de DMLA.

 

Patrick Désavie en Île-de-France

 

Comments are closed.